ESPACE MITTELLAND

L’Espace Mittelland en 2e position : 10% d’offres d’emploi en plus par rapport à l’an dernier

 

Zurich, le 8 avril 2019 – dans l’Espace Mittelland, les entreprises ont publié au printemps 2019 plus d’offres d’emploi que l’année dernière, à la même période. Cette hausse a été de 10%. C’est ce que met en évidence l’enquête scientifique de l’Adecco Group Swiss Job Market Index du Moniteur du marché de l’emploi de l’Université de Zurich.

Au printemps 2019, l’Adecco Group Swiss Job Market Index a augmenté de 7% par rapport au même trimestre de l’année dernière, mais reste stable comparé au trimestre précédent. « L’observation des développements récents révèle une quasi-stagnation dans presque tous les secteurs professionnels en comparaison avec le trimestre précédent. Il sera intéressant de voir comment les prochains trimestres évolueront cette année, afin de pouvoir juger si les prévisions conjoncturelles timides se reflètent sur le marché du travail », commente Nicole Burth, CEO du Groupe Adecco Suisse.

 
Les entreprises de l’Espace Mittelland ont publié au printemps encore plus d’offres d’emploi que l’année dernière, à la même période. La hausse est modérée (+10%) par rapport à l’an passé, mais signifie en même temps que le marché de l’emploi ici reste stable en comparaison avec le trimestre précédent. Les différents secteurs professionnels ont contribué grandement à cette progression.

Les services aux entreprises et les professions de la technique et de l’informatique augmentent le plus

 

Par rapport au même trimestre de l’année dernière, les professions des services aux entreprises enregistrent une progression de 15%, tandis que celle des professions de la technique et de l’informatique (+14%) est un peu plus forte que dans les autres secteurs professionnels. « Ainsi, la hausse des derniers trimestres dans ces secteurs professionnels se poursuit aussi en début d’année », fait remarquer Anna von Ow du Moniteur du marché de l’emploi suisse. Les professions des services aux entreprises comprennent par exemple les directeurs(trices), les cadres dirigeants, les cadres moyens ou les professions dans le domaine des assurances. Les professions de la technique et de l’informatique englobent aussi les spécialistes de l’informatique, comme par exemple les programmateurs(trices) qui sont plus demandés actuellement.

 
L’augmentation du nombre des offres d’emploi s’est avérée plus modérée actuellement qu’au printemps de l’année dernière dans les métiers des services sociaux et personnels (p. ex. enseignants) avec une hausse de 10%, tout comme dans les professions de l’industrie et du bâtiment (dont font partie les métiers du génie mécanique) avec une hausse de 8%.

Distribuzione degli annunci di lavoro per categorie

 

Le percentuali riportate nel grafico “Job Index per macroregioni: valori percentuali” indicano la percentuale di offerte di lavoro nella regione in esame rispetto alle offerte di lavoro di tutte le regioni del campione Job Index (campione Adecco Group Swiss Job Market Index).

 

Job Index per macroregioni*

 

* I valori percentuali si basano sul campione Adecco Group Swiss Job Market Index.

 

Assegnazione delle categorie professionali aggregate

 

Job Index 4 categorie professionali*

 

Job Index 11 categorie professionali*

 

Job Index 4 categorie

professionali

 

Industria + Settore edile

 

Tecnica + Informatica

 

Servizi alla persona

e sociali

 

Servizi alle imprese

Job Index 11 categorie professionali

 

Industria + trasporto
Settore edile + opere edili accessorie

 

Tecnica + scienze naturali
Informatica

 

Settore alberghiero e della ristorazione + servizi alla persona
Insegnamento + servizi pubblici
Sanità

 

Commercio + vendita
Ufficio + amministrazione
Finanza + fiduciaria
Management + organizzazione

Information concernant la collecte de données: Optimisation

 

L’Adecco Group Job Market Index ayant été révisé pour le deuxième trimestre 2018, certains des chiffres figurant dans le présent communiqué de presse diffèrent légèrement de ceux qui ont été publiés précédemment. Les révisions ont pour but d’adapter l’indice à un marché de l’emploi en constante mutation. Elles concernent principalement la régionalisation des annonces, la répartition de chaque intitulé de poste au sein des groupes de métiers et la publication d’offres d’emploi sur de multiples supports. Ces révisions visent à optimiser l’indice. Les chiffres publiés précédemment ne perdent toutefois en aucun cas leur validité.